Selon les sources, les Amazones étaient un peuple de femmes descendant du Dieu de la guerre Arès et de la Nymphe Harmonie. On place leur royaume dans le Nord, sur les pentes du Caucase ou en Thrace. Eschyle definit le Amazones « guerrières, ennemies des hommes ». Elles étaient en effet une nation de femmes guerrières qui se gouvernaient elles-mêmes, sans hommes. Il existe peu de récits à leur sujet, mais curieusement elles ont inspiré beaucoup les peintres et les sculpteurs, donnant ainsi lieu à une importante iconographie.

Problématique et objectifs

L’évolution démographique, économique et territoriale du Canton du Tessin pendant ce dernier siècle ont détermine un changement important des rapports entretenus entre espaces construits et espaces naturels. On est souvent en présence de paysages qui mélangent composantes naturelles avec composantes anthropiques.

La rivière Tessin présente cette dualité. En ce qui concerne la partie du cours inférieur, l’intervention de l’homme a été particulièrement déterminante sur le paysage et sur l’environnement. Les raisons sont à rechercher dans les caractéristiques de cette rivière et de la plaine qu’elle traverse: en particulier la portée très variable de ce cours d’eau qui engendrait des alluvions désastreuses sur toute la plaine de Magadino, en la rendant dangereuse et inutilisable aux fins agricoles. Avant la mise en place des systèmes de protection et de correction du cours d’eau la plaine de Magadino était en effet un espace naturel où l’intervention humaine était difficile : la rivière occupait une bonne partie de la plaine. Pour un canton de montagne ce fait était encore plus important, étant donné que la rivière occupait une des rares zones de plaine où on aurait pu développer une agriculture intensive.

Avec l’établissement d’une série d’ouvrages de correction, l’homme a eu la possibilité de développer ses activités sur un espace privilégiant le développement de l’agriculture. Aujourd’hui l’ensemble de la plaine est donc constitué par le lit artificiel du cours d’eau et l’ancienne plaine d’inondation maintenue aujourd’hui au sec par les oeuvres de correction et d’assèchement.

Les conséquences sur le paysage et sur l’environnement de ce changement d’origine anthropique sont plusieurs. Le but de ce dossier est justement d’en dégager les principales et d’en déterminer les solutions adoptées pour favoriser un développement durable de tout l’écosystème.

Quels sont les facteurs qui déterminent une influence importante sur le paysage et sur les écosystèmes de la plaine? Quels changements se sont-ils produit avec l’exploitation de la plaine alluviale sur la biodiversité du milieu?

Roland Hochstrasser
Institut de géographie de l'Université de Lausanne
 

Réflexion et action pour le développement durable en Suisse

Etude de cas : L'Agenda 21 de la Ville de Vevey


Problématique

Lors de la Conférence des Nations Unies sur l’environnement et le développement (CNUED) qui s’est tenue en 1992, les gouvernements ont pris l’engagement d’adopter des stratégies nationales de développement durable. Les stratégies étaient envisagées comme des instruments à caractère participatif ayant pour objet d’assurer un progrès économique et social, tout en préservant l’environnement et les ressources pour les générations futures. L’Agenda 21 est une stratégie d’action en 40 chapitres qui définit ce qu’il convient de faire pour assurer un développement durable mondial. Le chapitre 28 de ce document concerne spécialement les communes qu’il encourage à contribuer à la mise en place de processus d’Agenda 21 local : « D'ici à 1996, la plupart des collectivités locales de tous les pays devraient mettre en place un mécanisme de consultation de la population et parvenir à un consensus sur un programme Action 21 à l'échelon de la collectivité » (point 28.2a, annexe 8.2). C'était là l'objectif premier adressé à Rio en juin 1992 aux collectivités locales pour qu'elles participent à leur niveau à la réalisation du développement durable. Il est ainsi reconnu que de nombreux problèmes, et leurs solutions, se trouvent dans la vie et l’action quotidienne des hommes dans les villes, les quartiers, les villages et les régions. A l’heure actuelle, plusieurs milliers de communes de tous les continents participent avec leurs habitants à ce genre de plan d’action. (Häberli 2002)

Le but de ce travail est d’établir un “état de lieux” des Agendas 21 locaux en Suisse et d’étudier ensuite de plus près le cas de Vevey, en vue de répondre aux questions suivantes:

  • Quelles sont les stratégies de la confédération et des cantons? Quelle est la cohérence entre les stratégies définies au niveau local, régional et national ? Quelles sont les méthodologies appliquées dans la réalisation des Agendas 21 locaux suisses ?
  • Quels sont les acteurs les plus concernés par ce processus? Quels effets les agendas 21 génèrent-ils par rapport à ce nouveau réseau de relations ?
  • Pour Vevey, l’Agenda 21 a-t-il été conçu en tant qu’outil stratégique pour répondre à la situation de crise de la structure économique de la ville ?

L’introduction du travail va définir brièvement le cadre conceptuel des Agendas 21 locaux. Dans la première partie, nous allons analyser la problématique des Agendas 21 dans un cadre national, en essayant de répondre aux questions posées. Dans la deuxième partie, il s’agira d’analyser de plus près la réalisation d’un Agenda 21 local, plus précisément de la ville de Vevey et de son programme “Actions pour l’avenir”.

1.2 Hypothèses

1.2.1 Relation entre méthodes et résultats

Dans le processus de mise en place d’un Agenda 21 local, la méthodologie revêt une importance fondamentale. Elle peut influencer les objectifs et les résultats du programme d’action. Par exemple, la participation plus ou moins importante de la population peut amener un changement important des objectifs de l’agenda local.

1.2.2 L’Agenda 21 est un nouveau canal de communication

L’Agenda 21 local fournit l’occasion de mettre en place une nouvelle stratégie de communication et de mobilisation. Cette stratégie profite du nouveau réseau de relations qui se réalise à cette occasion. L’approche participative du processus permet, en effet, d’intégrer de nouveaux acteurs et de leur donner de nouvelles bases d’échange de connaissances.

1.2.3 La ville de Vevey et son agglomération

Le cas de la ville de Vevey met en évidence la recherche d’un renouveau dans une ville qui vit une profonde crise de ses activités industrielles, affectant aussi la région environnante. L’Agenda 21 local devient ici un instrument pour piloter une nouvelle orientation stratégique de la ville et de sa région. En effet, elle permet de définir de nouveaux rapports de collaboration avec l’agglomération qui entoure la ville de Vevey, créant les bases pour une gouvernance locale.

Travail de semestre
Semestre d’été 2003

William Morris Davis (Philadelphia 1850- Pasadena 1934)

  • Davis- King, The geographical cycle in Landforms and geomorphology
  • WM Davis, The phisical geography
  • The life and work of WM DAvis
  • Derruau, Précis de géomorphologie
  • Derruau, Composantes et concepts de la géographie physique
  • Derruau, Les formes du relief terrestre
  • P.K. Gresswell, Physical geography
  • A. Goudie, The nature of environment
  • E. De Martonne, Traité de géographie physique
  • E. De Martonne, Géographie physique - Vol. 2
  • Castiglioni, Geomorfologia
  • J. Tricart, Précis de géomorphologie
  • Alain Reinaud, Epistémologie de la géomorphologie
  • Henri Baulig, Essais de géomorphologie
  • Paul Macar, Principes de géomorphologie normale
  • Bailly, Travaux de géographie fondamentale

Plan du séminaire

1) Théorie davisienne du cycle d'érosion:
-objectifs
-hypothèses de travail
-jeunesse, maturité, sénilité
-rélief polycyclique

3) Critique de la théorie davisienne
-aspects négatifs
-aspects positifs

4) Conclusion et questions

Problématique

Les Alpes constituent un vaste ensemble montagneux qui se situe entre deux des ensembles régionaux les plus densément peuplés, les plus actifs et les plus riches du continent : les pays rhénans au nord et l’Italie du Nord au sud. Au total, l’arc alpin rassemble un peu plus de 11 millions d’habitants sur une surface d’environ 181'000 Km2 (Knafou R., 1994).
 
Dans l’espace alpin, l’eau est facile à trouver, mais elle peut se présenter en quantité ou en qualité insuffisante pour satisfaire les besoins de toutes les activités, notamment pendant les périodes d’étiage. Sa répartition est en outre inégale: abondante en altitude et dans le fond des grandes vallées latérales, elle devient insuffisante sur les versants ensoleillés (Reynard E., 2000). Comme le soulignent tous les auteurs, l’eau a été au cours des siècles la condition de base pour le développement des régions de montagne. Cette perspective historique permet de mieux cerner l’importance que revêt l’eau dans l’évolution des installations humaines et de la culture traditionnelle liée à l’élevage et à l’agriculture. Aujourd’hui, les régions alpines accueillent d’autres activités qui ont pris la relève des activités traditionnelles. En particulier, on assiste au développement du tourisme et des usines hydroélectriques qui sont elles aussi des activités en relation étroite avec l’eau dans tous ses états et ses manifestations : la neige, les intempéries, les dangers naturels, …
 

En ce qui concerne la production hydroélectrique, les Alpes représentent une puissance d’environ 50'000 millions de Watts, une production flexible qui s’adapte constamment à la demande du marché (Knafou R., 1994). De 1900 à 1950 l’H. bon marché était un facteur de localisation des industries électrométallurgique de l’aluminium, électrochimie, cimenterie, cellulose. Avant ’18 : petites centrales locales, 1918-1940 : chutes sans barrages, grâce aux eaux captées et conduites aux centrales par galeries. Depuis ’55 :exploitation du potentiel de tout un bassin haut-alpin. Les infrastructures nécessaires aux usines hydroélectriques sont à l’origine d’un certain nombre de conflits avec les autres activités, étant donné qu’elles déterminent un changement important dans la distribution des ressources en eau. Plus en particulier, on enregistre des conflits dans différents domaines :
  • Le paysage des vallées alpines peut être ruiné par la présence d’installations telles que les barrages, les routes d’accès ou les centrales. En outre, les torrents presque asséchés sont aussi un élément en contraste avec le paysage alpin.
  • Le régime hydrologique des rivières peut subir localement des modifications importantes, influençant le milieu naturel et le niveau de la nappe phréatique.
  • La morphologie du cours d’eau et de l’embouchure peut subir des modifications à la suite d’une diminution de matériel sédimentaire, en particulier des sables fins, déterminant ainsi une perte de capacité de rétention hydrique des sols.
  • Le milieu naturel se trouve particulièrement menacé lors des vidages et les purges des bassins, entraînant souvent une forte perte de faune piscicole, déjà menacée par l’effet de coupure des installations.
  • L’agriculture peut enregistrer des problèmes dans l’approvisionnement en eau pour l’irrigation, un problème lié aux débits résiduels.

La gestion multifonctionnelle de l’eau doit se mettre en place à partir d’une perspective globale qui tienne en compte les aspects qualitatifs, quantitatifs, sociaux et économiques. Les buts de cette gestion est de permettre un développement durable de toutes les activités présentes dans les Alpes : tourisme, hydroélectricité, agriculture, élevage ou utilisation domestique. Pour se réaliser, cette gestion se base sur des normes qui permettent d’éviter les conflits, faisant partie de toute une série d’instruments administratifs. La variété des acteurs donne lieu à un grand nombre de difficultés : les usines hydroélectriques, les groupes de pression, les communes, les cantons et la confédération. D’une part les acteurs privés défendent leurs intérêts, d’autre part les différentes échelles administratives s’appuient sur une législation sectorielle qui rend difficile une vue d’ensemble de la problématique.

Bibliographie

Ouvrages
  • Barge O., Joliveau T., Démarche territoriale et systèmes d’information géographique pour une gestion concertée de l’eau, Rev. De Géographie de Lyon, 71, 1996
  • Beniston M., Mountain Environment in Changing Climate, Routledge, London, 1994
  • Bethemont J., De l’eau et des hommes, Essai géographique sur l’utilisation des eaux continentales, Bordas, paris, 1977
  • De Montgolfier J., Natali J.-M., Le patrimoine du futur, Approches pour une gestion patrimoniale des ressources naturelles, Economica, Paris, 1987
  • Dézert B., Frécaut R., Economie des eaux continentales, Aménagement et environnement, Ed. CDU et SEDES, Paris, 1978
  • IKB, Le rôle de l’eau dans le développement socio-économique des Alpes, Université de Genève, Institut Universitaire Kurt Bösch, Sion, 1999
  • Messerli B., Ives J.D., Les montagnes dans le monde. Une priorité pour un développement durable, Glénat, Grenoble, 1999 (BCU/D Géographie 913(02) UMB 6773)
  • CIPRA, Premier rapport sur l’état des Alpes. Données, faits, problèmes, ébauches de solutions, Aix-en-Provence, Edisud, 1998 (BCU/D Géographie 914 UMA 43021)
  • Gerster S., Conséquences écologiques des vidages de bassins de retenue : recommandations pour la planification et l’exécution de mesures d’accompagnement, OFEFP, Berne, 1994
  • Knafou R., Les Alpes, Que sais-je?, Presses Universitaires de France, Paris, 1994
  • Newson M. D., Land, Water and Development, Routledge, London, New York, 1992
  • OFEFP/OFS, L’Environnement en Suisse, Berne, Office fédéral de l’environnement, des forêts et du paysage et Office fédéral de la Statistique, 1997
  • Reynard E., Gestion patrimoniale et intégrée des ressources en eau dans les stations touristiques de montagne. Les cas de Crans-Montana-Aminona et Nendaz (Valais), Thèse, Université de Lausanne, Institut de Géographie, Travaux et Recherches n.ro 17, 2000
  • Reynard E., Mauch C., Thorens A., Screening historique des régimes institutionnels de la ressource en eau en Suisse entre 1870 et 2000, IDHEAP, Chavannes-près-Renens, 2000
  • Schwery R., Aménagement du territoire et eau potable : la pratique valaisanne, Aménagement du territoire, 2/1995
  • World Commission on Dams, Implications of Climate Change for Large Dams & their Management, World Commission on Dams, South Africa, 2000
  • World Commission on Dams, Dams, Ecosystem Functions and Environmental Restoration, World Commission on Dams, South Africa, 2000
  • World Water Council, World Water Vision, Earthscan Publications Ltd, London, 2000
  • World Wide Fund for Nature, A place for dams in the 21.st century?, WWF, Gland, 1999

Articles
  • Haller R., L’eau entre harmonie et pénurie, Lausanne, Le Courrier, série d’articles, 1999-2000 (http://www.lecourrier.ch/)
  • Biedermann R., Protection contre les crues dans le canton du Valais. Aménagements hydro-électriques à accumulation et protection contre les crues, Wasser, Energie, Luft - Eau, Energie, Air, 88/10, 1996

Internet
  • www.cipra.org Commission Internationale pour la Protection des Alpes CIPRA
  • www.dams.org World Commission of Dams
  • www.irn.org International River Network
  • www.iea.org International Energy agency
  • www.ofefp.ch Office fédéral de l’environnement, des forêts et du paysage (OFEFP)
  • www.suisse-energie.ch Office fédéral de l’énergie (OFE)

Roland Hochstrasser
Institut de Géographie

Problèmatique

À partir de 235 l’Empire se trouve dans une crise que les auteurs du temps ont décrit avec des termes particulièrement graves. L’enfoncement dans cette crise est progréssif et lent, entre 235 et 268, signée par invasions, usurpations et difficultés économiques.

L’avènement au pouvoir d’Aurélien intervient en 270, dans une phase critique pour les structures imperiale. En effet l’unité de l’Empire était rompue dépuis 12 ans à cause de la défection de la Gaule survenue en 258 et de l’état palmyrénien constitué en 260. L’Empire était en outre menacé à la fois sur le Rhin et sur le Danube par les invasions des Francs, Alamans et Goths.

Aurélien fait partie des empereurs dits « illyriens », empereurs originaires de l’Illyricum et des provinces danubiennes qui sont parvenus au pouvoir grâce à leurs mérites militaires. Quelles sont donc les conditions qui determinent l’accession au trône ?

Après avoir reconquis l’unité impériale entre 270 et 274, il s’occupe du redressement militaire, administrative et religeux grâce à une série de réformes. Mais quelle est l’importance des réformes menées par Aurélien ? Est-ce qu’il a veritablement sauvé l’Empire romain ?


Plan

I. Le contexte
1. La crise de l’Empire
2. Les empereurs-soldats au III.ème siècle
3. Origine et carrière d’Aurélien
4. L’avènement au pouvoir

II. Le gouvernement d’Aurélien
1. La reconstitution de l’unité impériale
2. La situation politique intérieure : les rapports avec le Sénat
3. Les finances et la réforme monétaire
4. La réoganisation militaire de l’Empire
- L’armée et la défence des frontières
- L’enceinte de Rome
5. La réforme religeuse

III. Le bilan du règne d’Aurélien : Sauveur de l’Empire ?

Cursus sommaire des empereurs

Trajan Dèce
Caius Messius Quintus Decius Traianus
Période de pouvoir : 249-251
Né vers 190 près de Sirmium (Pannonie inférieure). Sa famille n’est pas connue. Il n’a pas commencé sa carrière dans l’armée, il a été senateur et consul en 232, puis gouverneur de Mésie et Germanie infériure. De 235 à 238, il a été gouverneur de l’Espagne et préfet de la ville de Rome. Dans les combats contre les Goths trouva quelques succés. Ses soldats l’ont proclamé empereur à la fin de 248. Son avènement est liée plutôt à l’indiscipline des armées, et non à une volonté d’accéder au pouvoir. Il est mort en 251 lors d’une bataille contre les Goths.

Trébonien Galle
Caius Vibius Trebonianus Gallus
Période de pouvoir : 251-253
Origine : ancienne famille étrusque

Emilien
Marcus Aemilius Aemilianus
Période de pouvoir : 253
Origine : Maurétanie

Valérien I
Publius Licinius Valerianus
Période de pouvoir : 253-259/260
Origine : noble famille romaine

Gallien
Publius Licinius Egnatius Gallienus
Période de pouvoir : 259/260-268
Hérite une situation désastreuse. Il fut un empereur à cheval, partecipant en personne à des campagnes. Il réorganisa l’armée. Il est le dernier souverain issu de l’aristocratie.

Claude II
Marcus Aurelius Valerius Claudius
Période de pouvoir : 268-270
Né en 214 en Dardanie (Mésie supérieure). Il est fils ou petit-fils d’un soldat d’origine locale. Il a commencé sa carrière comme soldat et s’est élevé aux plus hauts postes. Il était un des meilleurs généraux de Gallien et avait le commandement en chef de la cavalerie. Il a repoussé le danger gothique. Il a été proclamé empereur grâce à un coup d’état militaire où les officiers illyriens y jouaient un rôle important. Il est mort de la peste à Sirmium en 270.

Quintille
Marcus Aurelius Claudius Quintillus
Période de pouvoir : 2 mois ou 17 jours
Frère de Claude, il se suicida pour eviter d’affronter Aurélien ou selon d’autres historiens, il fut tué par ses propres soldats.

Aurélien
Lucius Domitius Aurelianus
Période de pouvoir : 270-275
Né vers 207 dans la région de Sirmium, sa famille est de condition modeste (le père est un paysan-colon et la mère une prêtresse vouée au culte du Soleil). Il accomplit une carrière militaire exemplaire, et en 269 il est acclamé empereur par ses soldats.

Tacite
Marcus Claudius Tacitus
Période de pouvoir : 6 mois, 275-276
Riche sénateur très agé, il a été designé par le Sénat. Il a mené une politique pro-sénatoriale en rupture avec la ligne de Claude et d’Aurélien. Il a été assassiné par ses soldats en 276.

Florien
M. Annius Florianus
Période de pouvoir : 80 jours
Demi-frère de Tacite, il a été proclamé par le Sénat, mais l’armée avait proclamé Probus. Il fut donc tué.

Probus
Marcus Aurelius Probus
Période de pouvoir : 276-282
Né à Sirmium en 232, fils d’un Centurion ou d’un agriculteur. Il a poursuivi la carrière militaire jusqu’au grade de général. Il a consacré son règne à la lutte contre les envahisseurs. Il a été proclamé empereur par les armées d’Orient, d’une façon pas programmée. Il est mort tué par ses soldats ralliés à Carus

Carus
Marcus Aurelius Carus
Période de pouvoir : 282-283
Illyrien de Dalmatie, il associa ses fils Numérien et Carin au pouvoir. Il a été tué par ses soldats.

Numérien
Marcus Aurelius Numerianus
Période de pouvoir : 283-284
Il régna aux côtés de son père sur les provinces orientales. Il a été tué.

Carin
Marcus Aurelius Carinus
Période de pouvoir : 283-285
Né en 249, il régna sur les provinces occidentales. Il fut tué par ses soldats ralliés à Dioclétien lorsqu’il usurpa le pouvoir.

Dioclétien
Caius Aurelius Valerius Diocletianus
Période de pouvoir : 285-305
Né en Dalmatie en 245, d’origine modeste. Soldat sorti du rang, il entra dans l’ordre équestre et dans le corps d’élite de l’armée illyrienne, jusqu’à parvenir aux plus hauts commandements. Il a été designé empereur par un groupe d’officiers de l’armée d’Orient après la mort de Numérien. Il instaura la tétrarchie. Il associa a son pouvoir Maximien (officier pannonien) en 285, César Galère (originaire de Mésie) en 293 et maximien nomma Constance Chlore (originaire d’Illyrie). Il a abdiqué en 305 et est mort en 313, laissant à ses successeurs un Empire stable et prospère.


Roland Hochstrasser
2.ème certificat d’archéologie
Session d’automne 2000

Plan

1. Problématique et objectifs
2. La Maggia: plan de la situation
2.1 Géographie et formation
2.2 Le bassin versant
2.3 Morphologie et pentes
2.4 Pluviométrie
2.5 Le régime
2.5.1 Les crues
2.6 La couverture végétale et la faune
2.7 Une vue d’ensemble
3. Les aménagements OFIMA
3.1 Les ancêtres des barrages hydroélectriques
3.2 Historique des aménagements
3.3 L’usine hydroélectrique
3.3.1 Les barrages
3.3.2 Les galeries
3.3.3 Les prises d’eau
3.3.4 Les routes
3.3.5 Les téléphériques
3.3.6 Autres aménagements
4. Impact environnemental des aménagements sur le bassin et sur le cours d’eau
4.1 Impact hydrologique
4.1.1 Les crues
4.1.2 Autres impacts
4.2 Impact géomorphologique
4.3 Impact sur le paysage
4.4 Impact écologique
4.4.1 Les crues et les périodes d’étiage
4.4.2 Les vidages et les purges des bassins
4.4.3 La faune
4.5 Les aménagements et les dangers naturels
4.5.1 Les dangers liés aux aménagements
4.5.2 Evolution du climat et risques naturels
4.6 L’aménagement du bassin et développement durable
5. Conclusion
6. Sources
6.1 Ouvrages
6.2 Articles
6.3 Internet
6.4 Cartographie
7. Annexes
7.1 Interview avec le Directeur Hofstetter (OFIMA)
7.2 Liste des prises d’eau dangereuses pour le canyoning

Problématique et objectifs

L’énergie hydraulique est considérée comme une énergie à faible coût de production, renouvelable et propre qui apporte des revenus et des structures importantes aux régions de montagne les plus isolées. Les émissions nocives dans l’atmosphère sont limitées et la perte d’eau est presque nulle. Les répercussions négatives de ce moyen de production électrique sont enregistrées au niveau d’impacts sur le paysage et sur les écosystèmes. La mise en eau de fonds de vallée avec la construction de barrages est à l’origine d’une modification importante du régime du cours d’eau et de la capacité de transport des sédiments, de la modification du niveau de la nappe phréatique, de la modification de la faune et de la flore aquatique.

La Suisse compte plus d’une centaine de lacs de retenue, pour lesquels il a souvent fallu mettre en place des structures importantes : barrages en béton, captages, décharges, excavations, bassins de compensation, galeries, stations de pompage, lignes à haute tension, chemins d’accès, téléphériques, places de parc, les bâtiments pour l’exploitation et de support. Ces aménagements ont changé d’une façon importante le paysage de plusieurs vallées alpines.

La loi de 1991 sur la protection des eaux (LEaux) impose le maintien d’un débit résiduel pour les cours d’eau servant à la production hydroélectrique, fait qui devrait permettre la conservation des biotopes et des biocénoses dépendant du cours d’eau.

Ce dossier va traiter le cas du bassin versant de la Maggia, un bassin qui a vu le développement d’une importante infrastructure liée à l’exploitation des eaux pour en produire de l’électricité. Au niveau suisse et européen la plaine alluviale de la Maggia a des caractéristiques très rares. Il s’agit en effet d’un cours d’eau qui s’écoule en majeure partie à basse altitude, de grandes dimensions et qui n’as pas subi des corrections et des endiguements importants. Entre Cevio et Avegno il offre ainsi un paysage rare et grandiose. Le but de ce dossier est de déterminer les changements qui se sont produits après la mise en place de ces infrastructures, en particulier les influences sur le paysage, sur l’écosystème, sur la géomorphologie et sur l’hydrologie du cours d’eau.

Est-ce que la présence d’une usine hydroélectrique est compatible avec développement durable d’un bassin versant? Quels sont les impacts sur l’environnement de ces activités ? Comment atténuer les atteintes à l’environnement?
 

Une nouvelle façon de communiquer dans le marché global.

Sous le titre "Les défis du tourisme suisse - Une nouvelle façon de communiquer dans le marché global" se cachent trois concepts principaux qui seront présents tout au long de ce mémoire : le tourisme, le réseau Internet et la communication commerciale.

Le tourisme est un phénomène social qui se met en place au cours du XVIII siècle sous l'impulsion des anglais. Les transformations économiques, sociales et technologiques qui se sont suivies depuis, ont déterminé des transformations radicales dans la consommation et la perception du tourisme, transformations qui lui ont permis dans l'espace d'un siècle de passer de phénomène élitiste à un phénomène de masse.

La crise du tourisme qui s'est manifestée au cours des années '90 dans les destinations touristiques traditionnelles a été le point de départ pour la mise en place d'une nouvelle façon de communiquer et de vendre une destination touristique. Cette nouvelle façon de communiquer l'espace touristique exploite notamment les nouvelles technologies de l'information et tout particulièrement Internet.

Cette étude s'articule en deux parties principales : la première partie va traiter le phénomène touristique au niveau global, en particulier elle va considérer les changements de la dynamique touristique et la redéfinition des destinations. La deuxième partie va considérer le cas de la crise du tourisme helvétique, en mettant en évidence les stratégies qui ont été mises en place pour y faire face. On se concentrera tout particulièrement sur la politique de promotion sur Internet adoptée par Suisse Tourisme, par Ticino Tourism et par les Offices du Tourisme tessinois.

L'introduction de ce média dans les différentes stratégies correspond précisément au souci d'innovation de l'image et de l'offre de la Suisse face aux changements du tourisme mondial. Il répond en quelque sorte à la mondialisation du marché par la mise en place d'un moyen de communication et commercialisation à portée globale.


Roland Hochstrasser

 

Problématique

La question de la fusion entre les communes se pose aujourd'hui avec une certaine importance au niveau européen: plusieurs communes ont des sérieuses difficultés financières et l'accroissement de la mobilité de la population a faibli les liens avec la commune.

En ce qui concerne la Suisse, petit pays qui compte 3000 communes, la problématique de la fusion entre les communes est assez complexe, étant données les importantes différences qui subsistent entre les différents systèmes communaux des cantons. En plus des problèmes déjà cités plus haut on peut noter que l'administration cantonale et fédérale tendent à déléguer toujours plus de taches aux communes et lui imposent des charges financières nouvelles.

Face à ces problèmes, la commune est souvent obligé à établir une collaboration intercommunale, qui détermine une perte d'autonomie et -selon certains- de démocratie de la même. La solution proposée avant tout par les administrations cantonales, serait la redéfinition des unités communales dans le but de les rendre plus flexibles, dynamiques et autonomes. Evidemment il faut souligner que le but est toujours le même: optimiser voir maximiser l'efficacité des services publiques.

Le débat est loin d'être conclu: les enjeux sont évidemment importants. La commune est en effet l'entité de base du système démocratique. Et si on va agrandir la taille des communes est-ce que on ne cour pas le risque de diminuer l'importance de chaque individu? Mais de quelle manière définir ces nouvelles entités? Comment définir les dimensions idéales? Quelles compétences lui attribuer?

Roland Hochstrasser
Cartomatique
2. cycle Institut de géographie
Université de Lausanne


Osare: il progresso si ottiene solo così.
Oser: le progrès est à ce prix.
V. Hugo, Les misérables

We should be teaching our children the basic up-to-date, fact-based framework—life on the four levels and in the four regions—and training them to use Factfulness rules of thumb—the bullet points from the end of each chapter. This would enable them to put the news from around the world in context and spot when the media, activists, or salespeople are triggering their dramatic instincts with overdramatic stories. These skills are part of the critical thinking that is already taught in many schools. They would protect the next generation from a lot of ignorance.
H. Rosling, Factfulness

Please publish modules in offcanvas position.